Perspectives des marchés financiers de 2020 de GLC - La présence de pousses vertes annonce une légère amélioration pour 2020

Perspectives des marchés financiers de 2020 de GLC :

Sommaire

L’actuel ralentissement de l’économie devrait prendre fin en 2020. L’économie mondiale montre des signes (les « pousses vertes » dont on entend parler) d’une modeste reprise de la croissance en 2020, notamment grâce à un relâchement des tensions commerciales et à l’adoption de politiques monétaires stimulantes par les banques centrales. Nous anticipons un contexte économique marqué par une croissance des bénéfices des sociétés suffisante pour soutenir les gains dans les marchés des actions. Selon nos prévisions, les taux de rendement des obligations demeureront bas, mais décriront un léger mouvement à la hausse, les cours des marchandises s’amélioreront et le dollar américain se dépréciera.

Les marchés des actions du monde, qui se déplaçaient latéralement depuis 22 mois (de janvier 2018 à octobre 2019), ont modifié leur trajectoire à la hausse. Les actions gagnent du terrain dans l’expectative d’une amélioration du contexte macroéconomique en 2020. Comparativement à 2019, lorsque de nombreux indicateurs faisaient état d’un ralentissement, ces mêmes paramètres ont commencé à changer de direction et laissent entrevoir de la croissance pour 2020. Nous ne pouvons pas parler de vigueur, mais la tendance baissière cédera la place à une tendance stable ou haussière. En bref, les vents contraires que nous avons connus en 2019 perdront de leur mordant ou se transformeront en vents arrière au cours de la prochaine année.

MSCI World Equity Index price-only chart shows periods of zero growth between 2010 and 2012, 2015 and 2016 and 2018 and 2019 separated by cumulative growth of 57% between 2012 and 2014 and 25% between 2016 and 2018. The index is currently exiting another period of zero growth.

Les marchés des actions ont déjà entrepris d’assimiler dans leurs cours un scénario à lunettes roses au chapitre des échanges commerciaux, des mesures conciliantes de la part des banques centrales du monde et une fin prévue à la récession des bénéfices en 2020. Bien que nos scénarios de rendement sur une année complète comportent une marge de croissance additionnelle, les actions mettront vraisemblablement plus de temps à consolider les gains récents (une correction de l’ordre de 5 à 7 % éveillerait certes notre intérêt) et exigeront de plus amples signes (et non de simples espoirs) que les nuages vont effectivement se disperser en 2020.

À l’inverse, les taux de rendement des obligations semblent traduire un certain pessimisme qui ne cadre pas avec notre scénario de base signalant une légère amélioration. Malgré la tendance haussière des taux depuis les creux de l’année atteints au mois d’août (qui ont pour effet d’amplifier vers le haut tant les hausses que les baisses), l’attrait des obligations est moins manifeste qu’il ne l’aurait été si les taux évoluaient dans la partie supérieure de leur fourchette de négociation (par exemple, une hausse de 35 à 40 points de base des taux des obligations souveraines du Canada nous inciterait à faire une plus grande place aux titres à revenu fixe).

En somme, notre penchant actuel pour une position défensive sur fond de neutralité (c’est-à-dire une légère sous-pondération en actions et une légère surpondération en titres à revenu fixe) continue d’assurer notre participation à la croissance des marchés des actions sans toutefois nous exposer à un risque excessif.  

  • Nos Perspectives des marchés financiers de 2020 indiquent des gains pour les cours avoisinant les dix pour cent, certains marchés (Canada et marchés émergents) étant aptes à en faire un peu plus. De la volatilité attribuable aux tensions commerciales, politiques et géopolitiques est à prévoir, et l’incertitude de l’issue nous incite à une répartition conséquente en titres à revenu fixe en tant que placements refuges.
  • Du côté des actions, nous préconisons des répartitions géographiques et sectorielles diversifiées et élargies. Nous recommandons une exposition neutre aux actions canadiennes, américaines et internationales (EAEO) ainsi qu’une sous-pondération en titres provenant des marchés émergents.
  • Pour les investisseurs en titres à revenu fixe, nous recommandons une pondération neutre en obligations souveraines, d’une part, équilibrée par une surpondération en obligations de sociétés de la catégorie investissement ainsi qu’une sous-pondération en obligations à rendement élevé, d’autre part. Dans l’ensemble, nous prévoyons un rendement total de 1,5 % pour les titres à revenu fixe canadiens au cours des douze prochains mois. À noter, le volet de titres à revenu fixe demeure apte à remplir son rôle d’outil d’atténuation du risque pendant les épisodes d’aversion au risque ou encore advenant une véritable détérioration du contexte macroéconomique. 
Les taux de rendement des obligations ont commencé à augmenter, mais GLC ne croit pas que ces augmentations nuiront aux perspectives de rendement total positif en 2020. Les titres à revenu fixe demeurent un choix intéressant comme outil d’atténuation du risque. GLC recommande désormais une pondération en titres à revenu fixe de forte à neutre en fonction du scénario de référence selon lequel le marché obligataire devrait produire un rendement total de 1,5 % au cours des 12 prochains mois. GLC estime que l’économie mondiale montre des signes d’une reprise de la croissance en 2020, notamment grâce à un relâchement des tensions commerciales et à des politiques stimulantes des banques centrales. Une croissance des bénéfices des sociétés favorise les actions, ce qui nous permet de conserver une opinion favorable à ce chapitre. Toutefois, les évaluations demeurent élevées et le risque perdure. GLC a donc revu à la baisse ses perspectives en adoptant une position allant de faible à neutre.

Passez à la section Le monde.

Tables des matières

© GLC, 2019. Vous ne pouvez ni reproduire, ni distribuer, ni utiliser autrement toute partie du présent article sans l’autorisation écrite préalable de GLC Groupe de gestion d’actifs Ltée.

Ces commentaires sont l’expression de l’opinion de GLC à la date de leur publication et sont susceptibles d’être modifiés sans préavis. De plus, rien ne garantit que les tendances décrites dans ce document se maintiendront ou que les prévisions se réaliseront, parce que les conditions de l’économie et des marchés changent fréquemment. Ce document représente une source d’information d’ordre général et n’a pas pour but d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des placements spécifiques, ni de fournir des conseils juridiques ou fiscaux. Avant de prendre une décision de placement, les investisseurs potentiels devraient passer en revue avec soin tous les documents de placement pertinents et demander l’avis de leur conseiller.