Sous la loupe de GLC – Le coronavirus : comprendre la réaction des marchés et maintenir une saine stratégie de placement en cinq points

Que se passe-t-il?

L’épidémie de coronavirus (COVID-19) est une véritable tragédie humaine pour toutes les personnes touchées, et l’accroissement récent des préoccupations se fait sentir sur l’économie mondiale et les marchés financiers, entraînant des chutes brutales des cours et l’augmentation de la volatilité.

Les investisseurs doivent composer avec la difficulté d’intégrer dans les cours des actions un événement inquiétant, qui évolue d’heure en heure. Chaque fois qu’une telle situation survient, et surtout lorsque la peur et l’incertitude s’en mêlent, les marchés réagissent par un tourbillon d’émotions et une réévaluation des données fondamentales.

Il est impossible de connaître à l’avance l’ampleur des répercussions du virus, mais nous considérons qu’il s’agit d’un choc exogène important tant pour la demande que pour l’offre. L’ampleur des dommages économiques dépend non seulement du degré de propagation du virus, mais aussi de l’ampleur des mesures prises par les gouvernements, comme les mises en quarantaine et les restrictions quant à la mobilité et aux activités. Des répercussions peuvent aussi être observées sur le comportement des consommateurs et des entreprises.

Les marchés financiers toléreront une certaine perturbation économique s’ils la considèrent comme temporaire et largement transitoire. On pense qu’en dehors du tourisme, la consommation devrait connaître un rebond d’après-crise qui viendra compenser le recul actuel. Le marché des actions adoptait volontiers ce point de vue jusqu’à récemment, et percevait au-delà de ce fléchissement une croissance au premier trimestre. Avec la propagation du virus, cet optimisme est remis en question et nous constatons ces derniers jours un recul des actions traduisant l’assombrissement des perspectives de croissance. Les marchés financiers voient par contre d’un bon œil la réaction des autorités fiscales et des banques centrales ainsi que les mesures adoptées, puisqu’elles se disent prêtes à répondre par des mesures de stimulation économique au besoin.

Ce qui reste à venir? Davantage de volatilité.

Les marchés ne se stabiliseront pas tant que la peur et le nombre de nouveaux cas n’auront pas cessé d’augmenter. Cela ne signifie pas que les actions resteront en chute libre tout au long de la crise, mais simplement que la volatilité restera élevée. Une fois que des signes d’amélioration apparaîtront, un redressement pourra s’ensuivre (il est important de noter ici que l’amélioration ne nécessite pas la certitude que « tout est réglé », seulement l’annonce de nouvelles « moins mauvaises »). On peut s’attendre à ce que les titres les plus malmenés actuellement (les actions des marchés émergents, des compagnies aériennes, et des secteurs liés au pétrole et au cuivre) connaissent alors une telle reprise.

Le point de vue de GLC sur la chute des marchés boursiers

Nous considérons que le recul actuel du marché des actions est raisonnable et sain – étant donné la conjoncture – compte tenu surtout du niveau élevé des évaluations et des conditions de surachat que l’on constatait sur de nombreux marchés dernièrement. Avant même le début de cette période de ralentissement, les risques de déception du côté des actions étaient déjà très élevés. Le S&P 500 avait progressé de 17 % entre le début d’octobre et le 19 février (une hausse annualisée de 51 %!). Les corrections de 10 % ou plus (du pic au creux) ne constituent pas un mouvement extraordinaire ni inhabituel pour les actions, surtout si l’on tient compte de l’évolution précédente des cours.

Sans surprise, les marchés obligataires profitent de cette tendance à la prudence et viennent contrebalancer la volatilité des actions dans les portefeuilles. Actuellement, les portefeuilles de titres à revenu fixe de GLC et les fonds équilibrés axés sur ces titres offrent de bonnes possibilités de compenser la faiblesse du marché des actions.

Que font les gestionnaires de portefeuille de GLC?

Les avantages de la gestion active se concrétisent le plus souvent en période de volatilité boursière. GLC a adopté une position légèrement défensive à l’automne 2019, largement fondée sur ses préoccupations concernant la valorisation des actions. Le coronavirus n’était sur le radar de personne jusqu’au début de 2020, mais notre position légèrement défensive nous permet aujourd’hui d’évaluer la progression de la situation en position de force. En outre, la réaction saine des marchés (qui pénalisent les titres les plus surévalués) pourrait créer la possibilité d’acheter des titres de premier ordre à des cours plus raisonnables. Les gestionnaires de portefeuille de GLC suivent les événements de près, mais dans l’ensemble, ils y voient une occasion d’ajouter de la valeur et de contribuer à de solides résultats de placement à long terme.

Qu’est-ce que les investisseurs doivent faire?

Les corrections boursières sont déstabilisantes, mais nous mettons en garde les investisseurs contre les réactions émotives qui les éloigneraient de leurs stratégies de placement bien équilibrées et conformes à leur tolérance au risque.

En cinq points, voici ce que les investisseurs doivent faire pour rester sur la bonne voie, en vue d’atteindre leurs objectifs de placement et de maintenir une saine stratégie de placement sur les marchés actuels :

1. Ne pas paniquer. La prise de décisions émotives en réponse à des manchettes semant l’effroi peut entraîner des réactions impulsives et excessives qui nuisent à la création de valeur à long terme.

2. Profiter de la valeur ajoutée par la gestion active de portefeuille. Des processus rigoureux, une expertise dans des domaines ciblés du marché, de l’expérience pour reconnaître les possibilités – voilà des atouts indéniables que les gestionnaires de portefeuille actifs peuvent apporter. C’est maintenant que la gestion active se démarque : elle protège contre les risques et agit lorsque de bonnes occasions d’achat se présentent.

3. Travailler avec son conseiller en sécurité financière. Il est essentiel de déterminer votre tolérance au risque, l’échéancier de vos principaux objectifs de placement et votre programme financier global pour vous aider à maintenir le cap sur vos objectifs en période de volatilité des marchés.

4. Avoir un plan pour des moments comme celui-ci. Profitez de l’expérience actuelle pour vérifier comment la volatilité boursière vous affecte. Faites-vous preuve d’un calme olympien ou avez-vous du mal à dormir la nuit? En sachant ce qui vous trouble le plus, il vous sera plus facile d’établir des moyens de vous rappeler les stratégies de placement à long terme qui ont servi à élaborer le programme de placement qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

5. Trouver une ressource fiable et claire pour comprendre le marché. Les objectifs de GLC sont en phase avec ceux de ses investisseurs, et nous sommes fiers de surmonter le vacarme des gros titres alarmistes. Méfiez-vous des manchettes qui alimentent la peur et qui prennent des raccourcis.

Les gestionnaires de portefeuille de GLC n’abandonnent pas leurs stratégies de placement élaborées avec soin, et nous pensons que les investisseurs ne devraient pas le faire non plus. En fait, la valeur d’une stratégie de placement qui maintient le cap à long terme sur vos objectifs augmente en période de volatilité des marchés, en vous donnant la capacité de tirer profit des possibilités.

Pour en savoir plus, voir Réaction du marché face au coronavirus : Examen approfondi du point de vue de GLC et perspectivesde placement en 2020.

© GLC, 2020. Vous ne pouvez ni reproduire, ni distribuer, ni utiliser autrement toute partie du présent article sans l’autorisation écrite préalable de GLC Groupe de gestion d’actifs Ltée.Ces commentaires sont l’expression de l’opinion de GLC à la date de leur publication et sont susceptibles d’être modifiés sans préavis. De plus, rien ne garantit que les tendances décrites dans ce document se maintiendront ou que les prévisions se réaliseront, parce que les conditions de l’économie et des marchés changent fréquemment. Ce document représente une source d’information d’ordre général et n’a pas pour but d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des placements spécifiques, ni de fournir des conseils juridiques ou fiscaux. Avant de prendre une décision de placement, les investisseurs potentiels devraient passer en revue avec soin tous les documents de placement pertinents et demander l’avis de leur conseiller.