GLC Groupe de gestion d’actifs Ltée (GLC) reconnaît et respecte l’importance de la sécurité. La présente déclaration relative à la sécurité Internet fait état des mesures prises par GLC pour sécuriser vos renseignements personnels. Cette déclaration pouvant être modifiée sans préavis, nous vous recommandons de la passer en revue régulièrement. En naviguant dans ce site, vous reconnaissez avoir lu et compris la présente déclaration relative à la sécurité Internet et les modifications périodiques qui y sont apportées.

Cryptage

La technologie de cryptage sert à sécuriser les communications personnelles et confidentielles entre votre ordinateur et les serveurs de GLC afin qu’elles ne puissent être lues par des tiers. Cette protection est réalisée par le « brouillage » des communications personnelles et confidentielles, de sorte qu’elles sont illisibles pour quiconque autre que vous-même ou GLC. Les applications Web de GLC nécessitent le protocole de cryptage SSL de 128 bits – la norme en matière de cryptage et de protection des sites Web. Vous pouvez confirmer qu’un site Web donné de GLC est bel et bien crypté en recherchant l’icône du cadenas doré ou de la clé figurant au bas de votre fenêtre de navigateur, les symboles utilisés par la plupart des navigateurs pour indiquer une connexion sécurisée.

Dépassement du temps limite et ouverture automatique de session

Pour ouvrir une session dans certains sites Web de GLC, il se peut que vous ayez à entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe. Une fois la session ouverte, si vous laissez votre fenêtre de navigateur inactive pendant plus de 25 minutes, l’application de GLC mettra automatiquement fin à la session. De même, si vous fermez la fenêtre de votre navigateur sans mettre fin à la session, cette dernière sera fermée automatiquement. Ces deux mesures ont pour but de protéger vos renseignements et d’éviter qu’ils soient interceptés par un tiers ou utilisés par un autre utilisateur de votre ordinateur.

Fraude

Faites preuve de prudence lorsqu’un courriel, un site Web ou toute autre communication censés provenir d’une entreprise ou d’une personne dignes de confiance vous demandent de fournir des renseignements confidentiels ou de nature financière. Il pourrait s’agir d’hameçonnage. Les courriels ou messages texte d’hameçonnage sont conçus pour vous faire réagir rapidement. Ils peuvent contenir des informations troublantes ou enthousiasmantes, exiger une réponse immédiate, utiliser un faux-prétexte ou comporter un énoncé mensonger. En général, les messages d’hameçonnage ne sont pas personnalisés.

GLC ne vous enverra pas de courriel ni ne vous demandera de fournir ou de confirmer votre numéro d’identification personnel (NIP), votre mot de passe ou tout autre renseignement confidentiel ou de nature financière, sauf en réponse à une demande de renseignements de votre part. Si vous recevez une telle demande, si vous avez des doutes quant à la validité d’un courriel, d’un site Web ou d’une communication numérique censés provenir de GLC ou de ses employés, ou si vous avez des questions au sujet de notre sécurité en ligne, veuillez communiquer avec la Section des enquêtes spéciales de la Great-West en composant sans frais le 1 877 751 4317 ou en nous envoyant un courriel.

Veuillez joindre au message que vous nous ferez parvenir tout courriel suspect dans sa forme originale, des captures d’écran s’il s’agit d’un message instantané envoyé au moyen d’une autre plateforme de communication, ou l’adresse URL dans le cas d’un site Web.

À surveiller : trois types de fraude courants

1. L’arnaque du client mystère

Le fraudeur envoie une lettre dans laquelle une agence de sondages se présentant comme une division de GLC vous offre de travailler comme client mystère. La lettre est accompagnée d’un chèque qui a toutes les apparences d’un chèque de GLC et qui est libellé à votre nom.

Lorsque vous communiquez avec le fraudeur, celui-ci vous demande de déposer le chèque et de retirer une partie de la somme en espèces. Il vous explique que votre travail de client mystère consiste à tester le service à la clientèle d’une entreprise de transfert d’argent et que vous devez, pour ce faire, transférer des fonds à une personne déterminée, qui se trouve généralement à l’étranger. Le chèque original est ensuite retourné parce qu’il s’agit d’un faux et votre compte est amputé du montant envoyé.

2. L’arnaque de l’héritage

Le fraudeur envoie une lettre portant l’en-tête d’une société de placement qui serait une division de GLC ainsi que l’adresse et le numéro de téléphone véritables de GLC. Le fraudeur fait le suivi avec la victime par téléphone : il affirme que vous avez droit à l’héritage d’une personne décédée ayant le même nom de famille que vous. Dans la plupart des cas, le fraudeur aura annexé à sa lettre un chèque qui a toutes les apparences d’un chèque de GLC et qui est libellé à votre nom.

Le fraudeur vous explique qu’il s’agit d’une avance sur l’héritage, qui vise à couvrir les frais de transfert d’un compte bancaire à votre nom. Il vous demande ensuite de déposer le chèque dans votre compte, de retirer la somme en espèces, puis de transférer les fonds au profit d'une personne déterminée pour couvrir les frais en question.

3. L’arnaque du bon de commande en pièce jointe

Le fraudeur se fait passer pour un dirigeant de GLC dans un courriel envoyé à des entreprises légitimes. Il demande une estimation de prix/taux et fait référence à une pièce jointe nommée « Bon de commande ».

Dans certains cas, cette pièce est incluse à des fins d’escroquerie; dans d’autres cas, elle contient un virus destiné à contaminer l’ordinateur de l’entreprise. Le courriel provient d’une adresse générique, mais l’adresse postale et le numéro de téléphone indiqués peuvent être authentiques.

Pour en savoir plus sur les différents types de fraude par courriel, veuillez consulter la page Courriels frauduleux et hameçonnage (phishing) du site Web de la GRC.

Le Centre antifraude du Canada a publié quelques conseils pour vous aider à vous protéger :

  • Soyez prudent lorsque vous mettez votre curriculum vitæ en ligne; les fraudeurs se servent de sites Web légitimes pour repérer leurs victimes.
  • Un employeur légitime ne vous demandera jamais de lui remettre une partie des fonds qu’il vous a versés.
  • Faites vos vérifications. Une simple recherche dans Internet peut vous éviter de perdre des milliers de dollars.
  • Si ce qu’on vous propose semble trop beau pour être vrai, il s’agit assurément d’une arnaque.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site du Centre antifraude du Canada.

Si vous avez perdu de l’argent à la suite d’une fraude, communiquez avec votre service de police local.

Vous pouvez aussi communiquer avec la Section des enquêtes spéciales de la Great-West en composant sans frais le 1 877 751-4317 ou en nous envoyant un courriel.

Autres mesures de sécurité

GLC a mis en place d’autres cadres de sécurité pour assurer la sûreté et la confidentialité de vos renseignements personnels. Nous avons notamment adopté diverses mesures visant à protéger nos ordinateurs contre le piratage et les virus informatiques. Nous surveillons jour et nuit notre site Web, nos serveurs, nos courriels et nos données afin de déceler immédiatement tout problème et d’y remédier rapidement. Tous les courriels et toutes les pièces jointes envoyés à l’organisation peuvent être analysés par un tiers prestataire de services pour détecter la présence de virus. L’analyse peut être effectuée à l’extérieur du Canada.

Conseils en matière de sécurité

Vous pouvez également contribuer à la sécurité de vos renseignements personnels en suivant quelques principes de base :

Pour les sites Web de GLC dont l’accès nécessite un mot de passe :

  • Choisissez un mot de passe unique et difficile à deviner. Idéalement, il comportera une combinaison de lettres majuscules, de lettres minuscules et de chiffres. Évitez de choisir votre nom de famille ou le nom de votre animal de compagnie en guise de mot de passe, ou encore une date d’anniversaire ou un mot répertorié dans les dictionnaires.
  • Mémorisez votre mot de passe et ne le divulguez à personne. Prenez note qu’aucun employé de GLC ne communiquera avec vous par courriel ou par téléphone pour vous demander votre mot de passe.
  • Si vous croyez que quelqu’un est en possession de votre mot de passe, changez-le immédiatement.
  • Si vous utilisez un ordinateur dans un endroit public (comme un café Internet ou un bureau à aire ouverte), assurez-vous que personne ne peut voir votre mot de passe lorsque vous le tapez, et prenez soin de bien fermer la session et d’effacer le contenu du cache une fois que vous avez terminé d’utiliser le site.
  • Exécutez la version à jour du logiciel antivirus et de l’antiespiogiciel sur votre ordinateur afin de vous assurer que celui-ci ne contient pas de programmes malveillants tels que virus, vers ou logiciels espions (fouinards informatiques qui recueillent des renseignements confidentiels sur votre ordinateur et les divulguent à des tiers sans votre consentement).
  • Après avoir utilisé une application de GLC, effacez le contenu du cache de votre navigateur, puis fermez ce dernier. Le cache est l’endroit où un navigateur conserve une copie des pages Web que vous avez récemment consultées. En supprimant le cache, vous veillez à ce que personne d’autre ne puisse voir ces pages, y compris le prochain site Web que vous visiterez.